FRAC CORSICA

Depuis 2010

Le FRAC Corsica a développé une activité éditoriale. Ses éditions concernent la collection du FRAC Corsica elle-même, les artistes de la collection – donnant plus de lisibilité à leur production ou la complétant – et artistes invités ou bien les expositions.
Outil essentiel de diffusion mais aussi outil de travail pour les professionnels et les étudiants qui réalisent des recherches sur l’art d’aujourd’hui, ces publications sont consultables au centre de documentation du FRAC et sont en vente au public.



Claudio PARMIGGIANI, Naufrage avec spectateur

(2010)

Textes Anne Alessandri, Federico Ferrari
47 pages
ISBN 9782910426187
24.00 €

 
Claudio Parmiggiani connaissait le couvent de Morsiglia quand il a accepté la proposition du FRAC Corse d’y créer une œuvre. Il y était venu onze ans auparavant lors de sa première visite en Corse alors qu’il concevait « Ferro Mercurio Oro » incluse dans le Monte d’Oro en 1999.
Choisir la Corse pour y inscrire une œuvre et en produire une autre, gardant en mémoire la première dont l’inscription fait retentir son écho à l’infini, c’est en faire le lieu du don et de l’interrogation. Alors l’île, celle-là même qui est une montagne dans la mer, dont les sommets piègent les nuages, terre medium, devient partie de l’œuvre ; elle est désignée comme lieu et condition de son existence…

L’amour à mort

Seize œuvres du FRAC CORSICA

(2012)

Commissaire de l'exposition Hervé Gauville
64 pages
Français
Ed. SilvanaEditoriale
ISBN/EAN:9788836624881
15,00 €


A l’invitation du FRAC Corse, Hervé Gauville a conçu une exposition à partir de la collection. Son choix s’est porté sur seize œuvres.
 
« Elles ont en commun un souci de l’art (qu’il s’agisse de l’histoire de l’art ou de sa présence au monde aujourd’hui) qui manifeste chaque fois une passion dont les expressions peuvent varier du tout au tout. Parallèlement, elles partagent une mise en danger ou une prise de risques propres à leur donner une valeur d’authenticité sans laquelle l’art ne serait que divertissement. Voilà pourquoi j’ai intitulé cette exposition L’amour à mort. Amour de l’art dans ses déclinaisons et applications les plus originales. À mort comme font les amants (les artistes) qui se jurent fidélité à la vie à la mort. »
Hervé Gauville

Olivier Dominici, Poésies d’un mort en sursis

(2013)

7,00 €

 

Nessun oggetto e’innocente

(2013)

Commissaire de l’exposition : Hugues Reip
ISBN 9782910426224
2.00 €

 
Dans son propre travail, Hugues Reip use parfois de faux-semblants. Il est donc question d’apparences trompeuses pour cette présentation de la collection.
De manière tangible, en jouant avec les ombres portées des œuvres exposées, il transforme ces dernières en éléments de monstration (socles, cimaises..) en installant les objets sur leurs propres projections, matérialisant ainsi leurs silhouettes en un double négatif. De manière plus symbolique, cette proposition est renforcée par la présence d’une œuvre lumineuse de Maurizio Nannucci. Il s’agit de la phrase en néon NESSUN OGGETTO E’ INNOCENTE qui devient le titre du dispositif.
(collection FRAC Corse, acquisition 2000, N°17/7.01/S).
 

Septembre, Ann Veronica Janssens

(2014)

Texte d’Anne Alessandri
ISBN : 9782910426249
2,00 €
 

« Le jaune pur du mimosa explose au bord de la route quand ce n’est pas encore le printemps, velouté, puissant et éphémère comme son parfum. Un nuage reste emprisonné entre les montagnes. Le soleil se lève ; ses rayons traversant la vapeur diffusent des nuances insaisissables. En septembre, l’humidité de l’arrière-saison mêlée aux embruns se condense sur la mer, efface l’horizon.  La lumière  douce graduellement éblouit. Dans la sphère d’une goutte transparente,  le monde tourne sur lui-même. Observatrice passionnée et créatrice de phénomènes, Ann Veronica Janssens révèle ce qu’elle découvre. Elle restitue et prolonge l’émerveillement d’une première sensation; elle en crée d’autres qui ont cette même qualité : Celle de provoquer une perte de repères au sein de ce qui est pourtant connu. Il s’agit  autant d’installer les conditions d’une expérience ou de modifier un  point de vue que de conceptualiser l’œuvre, la peinture, la sculpture, l’image. Ces réalisations, réelles et pourtant souvent impalpables, provoquent un effet immédiat et convoquent le souvenir d’autres expériences vécues par hasard, inattendues, dans la nature, le quotidien ou produites par la rencontre  d’œuvres d’art inoubliables. Quand on entre dans un brouillard on est enfin à l’intérieur d’un Rothko ou d’un Turner mais on se souvient d’une brume à l’aurore, ou montante au  crépuscule, diffuse et imperceptiblement colorée (Celle-là même qu’on représentée des peintres de Corse tels que Capponi, Corbellini...) » Anne Alessandri
 

The Body Snatcher, Gaël Peltier

(2013)

Textes d’Anne Alessandri, Jean-Yves Jouannais
56 pages
Français
Ed. SilvanaEditoriale
ISBN : 9782910426217
12,00 €

 
« Un art de combat, un art naturel, un art poliorcétique, dont l’enjeu serait la mesure de notre autonomie intellectuelle et spirituelle au gré d’expériences d’éloignement de soi, d’écart à notre image. En passant par des autoportraits en idiot, en abruti, en dépressif, en boxeur, en athlète, en homme libre, comme avec cette vidéo merveilleusement laconique, Saut (2001), où l’on voit l’artiste s’affranchir de la pesanteur. Qui pourrions-nous être d’autre que nous-mêmes ? Non pas pour mener des aventures autres, pour éprouver tous les mondes possibles chers à Leibniz, mais pour inventer d’autres formes de soi qui seraient susceptibles de nous consoler de n’être que nous-mêmes. C’est ce que l’on croit décrypter en parcourant les étapes de cette œuvre à la fois tendue et mutique, conceptuelle jusqu’à l’ascétisme tout en maintenant la vie d’un corps au premier plan : une aspiration à la consolation. Une aspiration qui aurait de particulier de ne jamais se laisser aller au lyrisme. Une rigueur effectivement martiale, poétique et dramatique ». La Conjuration des cochons extraordinaires – Jean-Yves Jouannais.
 

Sigurdur Arni Sigurdsson, Jardins d’ombre

(2014)

Textes d’Anne Alessandri, Christophe Domino
96 pages
Français, anglais
Ed. SilvanaEditoriale
ISBN : 9782910426231
22,00 €

 
« L’exposition « Jardins d’ombre » au FRAC Corsica ouvre une lecture claire de l’œuvre de Sigurdur Arni Sigurdsson, artiste islandais familier de la France où il séjourne régulièrement. Sigurdur Arni conduit fidèlement une démarche pensive sur l’espace et sa dimension abstraite au travers de la peinture mais aussi du volume, de l’architecture, de la photographie. L’image, si elle est présente dans ses œuvres, est avant tout le moyen de rendre sensible l’expérience évidente et insaisissable de l’espace. Les œuvres réunies au FRAC Corsica retracent différents moments du travail de l’artiste, peintures, installations, photographies, qui poursuivent cette même préoccupation. Les tableaux les plus récents - les derniers ont quelques semaines - rejoignent les photographies prises dans un jardin de Bastia, en 2003, lors d’une résidence. »
 

Solarium Michel Blazy

(2014)

Texte Valérie Da Costa
64 pages
Français, anglais
Ed. SilvanaEditoriale
ISBN : 9782910426255
15,00 €

 
 
« À l’été 2012, Michel Blazy a été invité par le Frac Corsica pour une exposition personnelle. Comme pour de précédents projets, tel le Missing Garden - réalisé en 2002 au CCAC Wattis Institute for Contemporary Art de San Francisco –, qui était composé de motifs végétaux et organiques dessinés à la craie à même le sol et invitait les visiteurs à fouler ces dessins, l’œuvre pensée pour le Frac Corsica est une œuvre à vivre.
J’ai gardé les dessins que Michel Blazy m’avait envoyés lorsqu’il travaillait à ce projet. Ce sont, comme toujours chez lui, de jolis dessins très colorés qui indiquent avec précision l’élaboration de l’œuvre.
On y voit de grands cercles jaunes qui dessinent la forme d’une fleur ponctués du motif de tournesols qui les entourent.
C’est à partir de ces dessins, qui constituent la première formalisation de son travail, que la réalisation ».
Valérie Da Costa

La nuit les molécules l’horizon, Fabien Danesi Œuvres de la collection du FRAC Corse

(2015)

64 pages
Français
Ed. SilvanaEditoriale
ISBN : 9782910426262
15,00 €

 
« À l’invitation d’Anne Alessandri, j’ai parcouru les collections du FRAC Corsica et sélectionné certaines œuvres pour l’exposition La nuit, les molécules, l’horizon. Ce choix dessine un regard qui ne s’appuie sur aucune thématique spécifique ou aucun médium particulier. Il s’agit de dériver entre les créations et d’esquisser une méthode qui n’en est pas une : la dialectique étoilée.
L’enjeu d’une telle approche est de faire dialoguer les œuvres sans unifier leur trajectoire à travers une vérité supérieure à laquelle l’art est très souvent associé. En fait, l’exposition propose une cartographie fragmentaire qui ne se veut pas un outil de savoir mais un éloge de l’irrésolution poétique - sans écarter des perspectives politiques. » Fabien Danesi
 

Nomadisme, Francesco Gennari, Juan López, Tatiana Wolska

(2016)

Textes de Lorenzo Giusti, Gloria Picazó, Anne Alessandri
ISBN : 9782910426286
2,00 €

 
« Le nomade ne se déplace pas il habite un espace lisse, traversé de lignes de fuites et de multiplicités. Un espace lisse est un espace ouvert, un espace d’errance, c’est un espace de l’immanence et non un espace strié et fermé sur lui-même divisé en parcelles. » in Le vocabulaire de Deleuze(1).
 
Trois artistes présentés par trois commissaires vont lire et interpréter les espaces du FRAC à Corti, liant extérieur et intérieur par des projets spécialement conçus pour l’exposition.

(1) Robert Sasso, Arnaud Villani. Ed. Vrin. Collection Les Cahiers de Noesis. 2003
 

           


Contacts

Contacts


Contacts

La Citadelle
20 250 Corti

tel 04 20 03 95 33

frac@ct-corse.fr

Horaires

HORAIRES DE VISITE

Salles d'exposition du FRAC

DE FÉVRIER  À MAI ET DE SEPTEMBRE À DÉCEMBRE
Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Le samedi, de 14h à 17h. Entrée libre.

DE JUIN À SEPTEMBRE
Du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le samedi, de 14h à 18h. Entrée libre.